Warning: Use of undefined constant set_html_content_type - assumed 'set_html_content_type' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/27/d397596668/htdocs/QualiteRelationnelle/wp-content/plugins/RunClickPlugin/google_hangout_plugin_connector.php on line 4660
Envie d'abandonner

«

»

Avr 04

Envie d’abandonner

Abandonner un projetVous est-il souvent arrivé d’avoir envie d’abandonner ?

Cette semaine, mon intention était de vous offrir un article sur Le don du pardon, suite à ma participation le week-end dernier aux 2 séminaires qu’Olivier Clerc a organisé à Nantes, le premier consacré au l’utilisation du Coffret le Jeu des Accords Toltèques et le second à l’animation de Cercles de Pardon.

3 évènements sont venus bouleverser mes projets, comme souvent dans la vie quotidienne.

Les 3 évènements du jour

Le 1er : Je parle avec mon ami Paul au téléphone et nous échangeons sur le thème de l’abandon.
Abandonner sur le chemin de son but, par exemple.
Paul m’envoie ensuite un texte que je vais vous partager car il est chargé pour moi d’une grande symbolique.

Le 2nd : je reçois un SMS de mon fils Jérémy qui me dit en parlant de son épouse:
« Didi a fait une fausse couche cette nuit.
On va bien car c’était un « œuf clair », il n’y avait pas d’embryon donc pas de bébé dans le ventre ».

Le 3ème : un commentaire échangé avec Nicole du Blog Éveil Art et Nature dans le cadre de mon précédent article sur le doute.

Question : Les enfants ont -ils le droit de faire des erreurs ?

Ces 3 évènements, qui peuvent sembler à priori n’avoir aucun lien entre eux me font TILT !
Ils ont en toile de fond tous les 3 un point commun : celui de l’abandon.

L’abandon, le point commun

Prenons les dans l’ordre :

Abandonner un projet

Voici le texte du mail reçu de Paul suite à notre échange téléphonique :

Abandon ou Détermination

Abandon ou Détermination

Et vous voudriez abandonner ?

3 fois, Steven Spielberg a été recalé à ses études de cinéma.
5 maisons d’édition ont refusé de publier Harry Potter.
26 ont refusé à Tim Ferris sa « semaine de 4 heures« .
301 banques ont rit au nez de Walt Disney et de son idée de parc à thème.
1000 façons ont permis à Edison de « ne pas » faire une ampoule avant de trouver comment en faire une.
2000 tentatives sont nécessaires à un bébé pour réussir ses premiers pas.
5126 prototypes ont permis à James Dyson de créer l’aspirateur sans sac.

On a tous des moments de découragement et lorsque l’on voit d’éclatantes réussites, on a toujours tendance à omettre les difficultés que les personnes ont pu avoir avant d’en arriver là. On peut douter, avoir des coups de mou, mais il faut repartir, pratiquer, avancer, encore et toujours… !

L’illustration ci-dessus n’est-elle pas symbolique ?
Quel est des 2 personnages celui qui vous inspire le plus ?
Celui du haut ou celui du bas ?
Moi, j’ai fait mon choix !
Et vous, quel est votre choix ?

Abandonner un désir d’enfant

Désir d'enfant

Désir d’enfant

A titre personnel, je suis particulièrement touché par le thème de la fausse couche.
J’ai eu l’occasion au cours de mes différentes formations en lien avec la qualité relationnelle d’échanger avec beaucoup de femmes qui avaient fait une fausse couche.
Une femme m’a particulièrement touché.
Si ma mémoire est bonne, elle a du faire 5 fausses couches avant d’avoir son 1er enfant !
A-t-elle abandonné son désir d’enfant ?
Non !
A chaque fausse couche, elle puisait dans cet évènement une force supplémentaire pour faire grandir son désir en elle.
Son désir de donner la Vie était devenu si grand, si puissant en elle qu’elle a persisté encore et encore jusqu’à la Vie lui dise : OK, c’est maintenant, tu es prête !
Et elle a accouché d’un magnifique garçon.
C’est comme si les « échecs » des fausses couches précédentes avaient été nécessaires pour nourrir la graine de cette future relation Mère-fils.

Hier soir, je parlais au téléphone avec Nolwen, ma fille de 20 ans qui me posait la question :
« ça te fait quoi, Papa, de savoir que tu vas être grand-père ?« 
J’étais étonné du peu de réaction émotionnelle que sa question a provoqué en moi, ce qui a surpris ma fille et moi-même également.
Moi qui suis très sensible à la relation Parent-Enfant, j’avais du mal à donner du sens à ce comportement.
Comme si une partie de moi, en lien inconscient avec Didi, « savait » qu’elle ne portait pas encore d’âme dans son ventre.

J’ai Foi en la Vie et j’ai l’intime conviction que Didi portera un enfant à terme quand ce sera bon pour elle et pour Jérémy, pour leur relation de couple ou de futurs parents. A eux de faire le choix de ne pas abandonner ce désir d’enfant à la 1ère difficulté, au 1er écueil sur le chemin.
J’ai confiance dans cette capacité qu’ils ont ensemble à construire leur couple et leur vie future de parents dans la durée.

Abandonner à la 1ère erreur commise

Maxime à 4 ans

Maxime à 4 ans

Notre éducation (en tout cas la mienne) nous a conditionné pour avoir peur de l’échec.
Et à force d’être critiqué, jugé sur le résultat et non sur la progression, nous arrivons à douter de nos capacités à réussir et à persister dans nos entreprises.

Je reprends ici 2 extraits  de commentaires :

  • Celui de Nicole :Je travaille souvent avec les petits enfants et je suis toujours interpellée quand je vois que dès l’âge de six ans, des enfants n’osent pas, car ils doutent de leurs capacités à y arriver et ne commencent pas leur dessin! Adultes et enfants voudraient être maîtres en apprenant!
  • Celui de Philippe :
    L’enseignement est dispensé par des personnes qui passent leur vie à l’école, de la maternelle le primaire le collège le lycée la fac, puis un poste d’enseignement. Ils ne peuvent que perpétuer ce qu’ils ont eux mêmes vécus. Mon petit neveu de 6 ans à eu des points en moins car il avait démarré son exercice avant que la maitresse donne le feu vert. Quand tu es entrepreneur, tu ne peux pas attendre le signal!

Voici ce que j’ai répondu au commentaire de Nicole :
De mon point de vue, il y a une racine derrière tout cela, celle de l’éducation des parents qui retranscrivent avec leurs enfants le même type d’éducation qu’ils ont reçue, basée sur la peur, le manque et la focalisation sur le résultat (la fameuse note qui va dire si j’ai « bon » ou pas).
La source de la Vie est faite d’abondance, d’empathie, de compréhension, de chaleur du cœur, d’une focalisation sur le bonheur du chemin et non sur la destination.
Je rêve d’un monde qui soit focalisé sur la progression, sur le progrès et où l’échec sera magnifié car l’échec contient en lui la graine d’un succès futur.

Soyons un exemple pour les autres

Heureusement, une médaille comporte 2 faces.
Et si nous nous polarisions sur le côté positif de la médaille et décidions d’être un exemple pour nos enfants en apprenant le langage du cœur, de l’espoir et de l’amour, celui de la Vie ?
C’est facile à faire !
Regardez comment cet homme, soutenu par son père a réussi grâce à sa détermination et la force de Vie qui est en lui à faire lever 65000 personnes dans un stade :

La course de Derek Redmond

 

La question du jour

J’aimerai maintenant que vous vous exprimiez en répondant à ces 2 questions dans la zone commentaire ci-dessous :

  • Vous est-il arrivé dans votre vie d’avoir eu envie d’abandonner ?
  • Si oui, comment avez-vous réagi et quelle leçon en avez-vous tiré ?

Même dans le choix d’abandonner, il y a un bénéfice caché :-)

Pensez à vous inscrire !

Comment atteindre vos objectifs.... Même si vous avez des problèmes !Au fait, pensez à vous inscrire dans le formulaire en haut dans la colonne de droite.
Vous recevrez en cadeau l’Ebook gratuit « Comment Atteindre vos Objectifs… Même si Vous Avez des Problèmes« .
La lecture de cet Ebook va vous apporter énormément de valeur notamment sur les points suivants :

  • Comment voir une opportunité dans chaque problème
  • La découverte du 3ème mot dans l’expression « Voir + Croire + …. = Pouvoir »
  • L’identification des croyances qui vous enferment
  • 4 exemples d’histoire : Victime ou Responsable
  • Le modèle utilisé par ceux qui transforment leurs problèmes en opportunités.
Share

(58 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. site abandon de poste

    Bonsoir,
    Cet article sur l’abandon, ou plus exactement sur l’envie d’abandonner, m’a particulièrement intéressé car il comprend de nombreux éléments de réflexion qui devrait être médités par tous ceux qui envisagent un jour d’abandonner leur poste.
    Bien cordialement.

    1. Maxime

      Bonsoir,
      Bienvenue et merci pour votre commentaire.
      Effectivement, je n’avais pas pensé à ce cas de figure d’intention ou d’abandon de poste quand j’ai écrit cet article.
      Merci à vous d’enrichir cet article avec votre commentaire.
      Avec gratitude.
      Maxime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge