«

»

Avr 04

Envie d’abandonner

Abandonner un projetVous est-il souvent arrivé d’avoir envie d’abandonner ?

Cette semaine, mon intention était de vous offrir un article sur Le don du pardon, suite à ma participation le week-end dernier aux 2 séminaires qu’Olivier Clerc a organisé à Nantes, le premier consacré au l’utilisation du Coffret le Jeu des Accords Toltèques et le second à l’animation de Cercles de Pardon.

3 évènements sont venus bouleverser mes projets, comme souvent dans la vie quotidienne.

Les 3 évènements du jour

Le 1er : Je parle avec mon ami Paul au téléphone et nous échangeons sur le thème de l’abandon.
Abandonner sur le chemin de son but, par exemple.
Paul m’envoie ensuite un texte que je vais vous partager car il est chargé pour moi d’une grande symbolique.

Le 2nd : je reçois un SMS de mon fils Jérémy qui me dit en parlant de son épouse:
« Didi a fait une fausse couche cette nuit.
On va bien car c’était un « œuf clair », il n’y avait pas d’embryon donc pas de bébé dans le ventre ».

Le 3ème : un commentaire échangé avec Nicole du Blog Éveil Art et Nature dans le cadre de mon précédent article sur le doute.

Question : Les enfants ont -ils le droit de faire des erreurs ?

Ces 3 évènements, qui peuvent sembler à priori n’avoir aucun lien entre eux me font TILT !
Ils ont en toile de fond tous les 3 un point commun : celui de l’abandon.

L’abandon, le point commun

Prenons les dans l’ordre :

Abandonner un projet

Voici le texte du mail reçu de Paul suite à notre échange téléphonique :

Abandon ou Détermination

Abandon ou Détermination

Et vous voudriez abandonner ?

3 fois, Steven Spielberg a été recalé à ses études de cinéma.
5 maisons d’édition ont refusé de publier Harry Potter.
26 ont refusé à Tim Ferris sa « semaine de 4 heures« .
301 banques ont rit au nez de Walt Disney et de son idée de parc à thème.
1000 façons ont permis à Edison de « ne pas » faire une ampoule avant de trouver comment en faire une.
2000 tentatives sont nécessaires à un bébé pour réussir ses premiers pas.
5126 prototypes ont permis à James Dyson de créer l’aspirateur sans sac.

On a tous des moments de découragement et lorsque l’on voit d’éclatantes réussites, on a toujours tendance à omettre les difficultés que les personnes ont pu avoir avant d’en arriver là. On peut douter, avoir des coups de mou, mais il faut repartir, pratiquer, avancer, encore et toujours… !

L’illustration ci-dessus n’est-elle pas symbolique ?
Quel est des 2 personnages celui qui vous inspire le plus ?
Celui du haut ou celui du bas ?
Moi, j’ai fait mon choix !
Et vous, quel est votre choix ?

Abandonner un désir d’enfant

Désir d'enfant

Désir d’enfant

A titre personnel, je suis particulièrement touché par le thème de la fausse couche.
J’ai eu l’occasion au cours de mes différentes formations en lien avec la qualité relationnelle d’échanger avec beaucoup de femmes qui avaient fait une fausse couche.
Une femme m’a particulièrement touché.
Si ma mémoire est bonne, elle a du faire 5 fausses couches avant d’avoir son 1er enfant !
A-t-elle abandonné son désir d’enfant ?
Non !
A chaque fausse couche, elle puisait dans cet évènement une force supplémentaire pour faire grandir son désir en elle.
Son désir de donner la Vie était devenu si grand, si puissant en elle qu’elle a persisté encore et encore jusqu’à la Vie lui dise : OK, c’est maintenant, tu es prête !
Et elle a accouché d’un magnifique garçon.
C’est comme si les « échecs » des fausses couches précédentes avaient été nécessaires pour nourrir la graine de cette future relation Mère-fils.

Hier soir, je parlais au téléphone avec Nolwen, ma fille de 20 ans qui me posait la question :
« ça te fait quoi, Papa, de savoir que tu vas être grand-père ?« 
J’étais étonné du peu de réaction émotionnelle que sa question a provoqué en moi, ce qui a surpris ma fille et moi-même également.
Moi qui suis très sensible à la relation Parent-Enfant, j’avais du mal à donner du sens à ce comportement.
Comme si une partie de moi, en lien inconscient avec Didi, « savait » qu’elle ne portait pas encore d’âme dans son ventre.

J’ai Foi en la Vie et j’ai l’intime conviction que Didi portera un enfant à terme quand ce sera bon pour elle et pour Jérémy, pour leur relation de couple ou de futurs parents. A eux de faire le choix de ne pas abandonner ce désir d’enfant à la 1ère difficulté, au 1er écueil sur le chemin.
J’ai confiance dans cette capacité qu’ils ont ensemble à construire leur couple et leur vie future de parents dans la durée.

Abandonner à la 1ère erreur commise

Maxime à 4 ans

Maxime à 4 ans

Notre éducation (en tout cas la mienne) nous a conditionné pour avoir peur de l’échec.
Et à force d’être critiqué, jugé sur le résultat et non sur la progression, nous arrivons à douter de nos capacités à réussir et à persister dans nos entreprises.

Je reprends ici 2 extraits  de commentaires :

  • Celui de Nicole :Je travaille souvent avec les petits enfants et je suis toujours interpellée quand je vois que dès l’âge de six ans, des enfants n’osent pas, car ils doutent de leurs capacités à y arriver et ne commencent pas leur dessin! Adultes et enfants voudraient être maîtres en apprenant!
  • Celui de Philippe :
    L’enseignement est dispensé par des personnes qui passent leur vie à l’école, de la maternelle le primaire le collège le lycée la fac, puis un poste d’enseignement. Ils ne peuvent que perpétuer ce qu’ils ont eux mêmes vécus. Mon petit neveu de 6 ans à eu des points en moins car il avait démarré son exercice avant que la maitresse donne le feu vert. Quand tu es entrepreneur, tu ne peux pas attendre le signal!

Voici ce que j’ai répondu au commentaire de Nicole :
De mon point de vue, il y a une racine derrière tout cela, celle de l’éducation des parents qui retranscrivent avec leurs enfants le même type d’éducation qu’ils ont reçue, basée sur la peur, le manque et la focalisation sur le résultat (la fameuse note qui va dire si j’ai « bon » ou pas).
La source de la Vie est faite d’abondance, d’empathie, de compréhension, de chaleur du cœur, d’une focalisation sur le bonheur du chemin et non sur la destination.
Je rêve d’un monde qui soit focalisé sur la progression, sur le progrès et où l’échec sera magnifié car l’échec contient en lui la graine d’un succès futur.

Soyons un exemple pour les autres

Heureusement, une médaille comporte 2 faces.
Et si nous nous polarisions sur le côté positif de la médaille et décidions d’être un exemple pour nos enfants en apprenant le langage du cœur, de l’espoir et de l’amour, celui de la Vie ?
C’est facile à faire !
Regardez comment cet homme, soutenu par son père a réussi grâce à sa détermination et la force de Vie qui est en lui à faire lever 65000 personnes dans un stade :

La course de Derek Redmond

 

La question du jour

J’aimerai maintenant que vous vous exprimiez en répondant à ces 2 questions dans la zone commentaire ci-dessous :

  • Vous est-il arrivé dans votre vie d’avoir eu envie d’abandonner ?
  • Si oui, comment avez-vous réagi et quelle leçon en avez-vous tiré ?

Même dans le choix d’abandonner, il y a un bénéfice caché :-)

Pensez à vous inscrire !

Comment atteindre vos objectifs.... Même si vous avez des problèmes !Au fait, pensez à vous inscrire dans le formulaire en haut dans la colonne de droite.
Vous recevrez en cadeau l’Ebook gratuit « Comment Atteindre vos Objectifs… Même si Vous Avez des Problèmes« .
La lecture de cet Ebook va vous apporter énormément de valeur notamment sur les points suivants :

  • Comment voir une opportunité dans chaque problème
  • La découverte du 3ème mot dans l’expression « Voir + Croire + …. = Pouvoir »
  • L’identification des croyances qui vous enferment
  • 4 exemples d’histoire : Victime ou Responsable
  • Le modèle utilisé par ceux qui transforment leurs problèmes en opportunités.
Share

(58 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Sridar

    Bonjour Maxime,

    J’Aime particulièrement la symbolique que représente l’image « Abandon ou détermination ? » :)

    On voit sur l’image qu’une personne abandonne à un pas de la réussite, et que l’autre est complètement déterminé jusqu’à atteindre son but.

    Cela me fait penser à cette citation :

    « N’acceptez jamais la défaite, vous êtes peut-être à un pas de la réussite. » (Jack E. Addigton)

    Merci de nous avoir rappelé ce principe ;)

    Bien Amicalement,
    Sridar
    Lisez mon dernier article -> Voulez-vous plus d’Amour et de Sagesse dans votre vie ?My Profile

    1. Maxime

      Bonjour Sridar,
      Bienvenue et merci pour ton 1er commentaire.
      Merci également pour ton interprétation.
      C’était exactement mon intention, que chacun puisse définir ce que représente cette image.
      Pour moi, la défaite correspond à un état d’esprit.
      C’est nous qui la créons de tout pièce par le choix de notre regard sur la situation que nous vivons.
      Pour ma part, je préfère choisir de voir la graine de la réussite dans toute situation, même si celle-ci est difficile à vivre.
      Merci également de cette citation qui est tout à fait appropriée à cet article.

      Vis une merveilleuse journée.
      Maxime

  2. Philippe

    Encore un bel article cher Maxime, d’autant plus que je suis dedans, cela m’honore! Ton article m’évoque la différence entre abandonner en cours de route et lâcher prise. C’est subtil, j’en fais l’expérience maintenant. Au début de ma carrière de coach et consultant, je rêvais de faire des interventions dans de très grosses boites avec des comités de direction, j’ai essayé plus de 15 ans avec des résultats moyens. Je laisse complètement tomber en partant à la campagne et en me mettant en semi retraite (grâce à un bon niveau d’indépendance financière!) et, 2 ans après, ça s’ouvre incroyablement, j’en suis même déstabilisé. Sur un certain plan, abandonner fait baisser l’importance, et les obstacles! Comme on n’a pas la maîtrise du « quand »…
    Lisez mon dernier article -> Analyse de l’interview de Boris André par Philippe: un parcours inspirantMy Profile

    1. Maxime

      Bonjour Philippe,
      Merci pour ton commentaire.
      Oui, cela m’a fait plaisir de te citer.
      Tes remarques sont toujours très judicieuses.
      A l’image de ce commentaire qui apporte de la richesse à l’article.
      A la réflexion, as-tu au fond de toi abandonné ton rêve ?
      Je ne le crois pas.
      Sinon, tu ne recevrais pas ces offres aujourd’hui.
      Le lâcher prise t’a permis de lâcher l’importance sur le résultat.
      Et c’est ce qui fait qu’aujourd’hui, ça s’ouvre.
      « Renonce à l’intention d’obtenir, remplace là par l’intention de donner et tu vas recevoir ce à quoi tu as renoncé ».
      Par quelle intention de donner as-tu remplacé ton intention initiale d’obtenir ?

      Vis une merveilleuse journée et un gros bisou à Sylvie.
      Maxime

  3. Philippe

    Oui Maxime, tellement que ce rêve n’affleurait plus à la conscience, voire même était rejeté! les voies su Seigneur dont impénétrables! merci pour la citation Transurfing, c’est bien ça! bises de nous deux
    Lisez mon dernier article -> Pourquoi faut-il absolument parler d’argent dans votre couple?My Profile

    1. Maxime

      Merci Philippe pour ta réponse.
      Effectivement, les voies du seigneur sont impénétrables.
      Tu te rappelles le but que nous avions fixé ensemble il y a bientôt 2 ans ?
      Et la vie de mes rêves que tu m’avais proposé d’écrire au présent ?
      Regarde ma vie aujourd’hui !
      Je n’avais pas mis de délai et aujourd’hui, je n’en suis pas si éloigné que ça.
      Tout n’est pas réalisé, loin de là, mais les graines ont été semées et je les arrose régulièrement de mon attention.
      La vie et mon intuition m’ont offert des chemins que j’étais à 100 lieux d’imaginer à l’époque !
      Merveilleux WE à vous 2.
      Maxime

  4. Philippe

    Oui, je vois ça à la qualité de ton blog, de tes post et articles, de ta régularité, de ta stratégie de com basée sur « j’ai des pbs et je les surmonte »,ce qui te rend très accessible, des bons partenaires que tu valorises, bref, à l’intégration de tous ces principes sur lesquels nous avons beaucoup échangé: pret à l’intérieur, manifestation à l’extérieur!
    Bravo tu es un bel exemple pour nous tous
    Je t’embrasse
    Philippe
    Lisez mon dernier article -> Revenir dans le présent avec la multi-sensorialitéMy Profile

  5. Maxime

    Merci Philippe,
    Je suis très touché par ta validation extérieure.
    La stratégie de com «  »j’ai des pbs et je les surmonte », je ne l’avais même pas conscientisé.
    Je l’ai faite intuitivement.
    Mon intention est d’être humain, dans le langage du cœur et que mes lecteurs puissent se projeter dans ce que je leur raconte afin qu’ils s’aident eux-même à grandir.
    « Walk the talk » disent les amérindiens.
    « Marche ta parole », c’est à dire : incarne dans ce que tu fais ce que tu enseignes.
    Au départ, en parlant de moi, en me mettant à nu, j’avais très peur des réactions. J’étais polarisé sur l’extérieur.
    Puis, j’ai compris qu’au contraire, c’était en parlant de mon vécu, en racontant des histoires que j’allais être dans ma puissance, gagner en autonomie et passionner mes lecteurs.
    Le blog, les commentaires comme le tien, les conseils avisés d’Eugénie Diecky et de Claude Cléret, experts de Booster Gala, m’aident beaucoup pour m’encourager dans cette direction.
    Merci donc infiniment Philippe.
    A bientôt.
    Maxime

  6. Bernadette GILBERT

    Bonjour Maxime,
    Quel magnifique article. Chacune de tes histoires suscite une émotion, une réflexion.
    Oui, bien sûr, j’ai souvent eu l’envie d’abandonner, mais la survie a toujours repris le dessus et je crois que c’est elle qui nous permet de refaire surface même quand on est très bas.
    Par contre, certains de mes abandons, quand ils étaient de l’acharnement, ont été salutaires…
    Merci et à bientôt !
    Lisez mon dernier article -> Stress et cancer versus l’alimentationMy Profile

    1. Maxime

      Bonsoir Bernadette,
      Merci pour ton appréciation.
      Mon intention est justement à travers les histoires de créer de l’émotion.
      C’est l’expression du cœur, de la Vie.
      La survie dont tu parles, je l’ai ressentie dans ma chair après m’être senti abandonné quand ma femme m’a quitté.
      A cette époque là, je mettais tout mon pouvoir dans son regard, dans l’expression de son amour.
      Aujourd’hui, je remercie la Vie de m’avoir fait vivre cette « épreuve ».
      Malgré mon infinie détresse, j’ai, je ne sais pas comment, c’est au delà du mental, puisé en moi des ressources jusqu’alors inconnues pour rebondir.
      J’ai appris plus tard que cela s’appelait la Résilience.
      Quant aux abandons salutaires, Mon ami Philippe (voir son commentaire) a mis le doigt dessus : c’est le lâcher prise.

      Vis un merveilleux WE.
      Maxime

  7. Joëlle

    Bonjour Maxime, très heureuse de te lire
    Eh oui, l’Abandon quel concept ! !
    J’ai envie de dire, s’abandonner à .. et abandonner , il est plus facile d’abandonner que de s’abandonner à…
    E n même temps, pour notre bien être, vivre ses rêves, il faut continuer à aller de l’avant. Pour ma part c’est continuer de croire que demain, une porte va s’ouvrir et je vais pouvoir m’épanouir professionnellement. Comme tu le dis, le lâcher prise est la clé qui va m’emmener dans la bonne direction et m’encourager à poursuivre ma route. Comment on dit en positif « ne pas abandonner » Merci Maxime pour ton travail de réflexion, en t’appuyant sur ton vécu, qui nous permet de nous poser les bonnes questions.
    Merci à bientôt

    1. Maxime

      Bonsoir Joëlle,
      Bienvenue et merci pour ce 1er commentaire aussi pertinent !
      Il est plus facile d’abandonner que de s’abandonner à…
      Quelques instants de réflexion me sont nécessaires pour en mesurer le sens et toute la profondeur.
      Merci Joëlle.
      Abandonner ne mène nulle part.
      S’abandonner à … mène à tous les possibles.
      Quand j’ai choisi au dernier moment de changer le thème de mon article, je me suis abandonné au flux de la Vie, de l’instant présent.
      Je m’en remercie et je vous remercie, quand je vois la qualité des commentaires qui sont exprimés.
      Je suis heureux que cet article t’ait permis de te poser les bonnes questions.
      J’ai envie de rajouter ceci : une porte s’ouvre pour un épanouissement quand une autre porte se ferme.
      Quelle porte vas-tu choisir de fermer, Joëlle, pour que tu puisses t’épanouir professionnellement ?
      Pour ma part, j’ai choisi il y a plus de 5 ans de fermer la porte du salariat et la Vie m’a bien aidé pour cela.
      2 ans plus tard, elle m’offrait les conditions idéales pour quitter l’entreprise qui m’employait et prendre le chemin de mon But : acquérir une indépendance financière pour consacrer mon temps libre à enseigner et promouvoir l’éducation émotionnelle dans le monde.
      Dans mon écran radar, je suis loin de l’indépendance financière aujourd’hui, mais dans mes tripes, je sens qu’elle n’est pas si loin que ça !
      Par contre, tout se met en place doucement pour l’enseignement et la promotion de l’éducation émotionnelle.
      Dernière question : As-tu pu clarifier ton But et prendre la décision (ferme et irrévocable) d’en prendre le chemin ? Tout en faisant confiance dans la Vie ?

      Vis une merveilleuse journée.
      Maxime

  8. sylviane

    Bonjour Maxime

    Tes articles sont toujours intéressants parce qu’ils parlent de toi, de tes faiblesses et de tes hésitations et c’est ce qui pour moi en fait un blog de référence.

    Ce que j’aime le plus chez les gens c’est la « cohérence » cad mettre en pratique ce que l’on préconise ne pas s’en tenir à du blablabla

    Quand à abandonner je crois que cela vient aussi du caractère je dirais que parfois j’ai des moments de lassitude devant de gros problèmes apparemment insurmontables (je suis toujours vivante et en bonne santé donc ils n’étaient pas si graves que ça finalement) mais étant une lutteuse née je me suis toujours accrochée.

    Là où parfois il y a eu des doutes c’était quand je m’obstinais pour une cause qui n’était pas juste aujourd’hui je sens quand il faut lâcher prise et quand il faut tenir

    Bravo à toi Maxime et à tout ce que tu dis sur ton blog
    Lisez mon dernier article -> Le ronron des chats est anti-stress, VRAI OU FAUX ?My Profile

    1. Maxime

      Bonsoir Sylviane,
      Je suis touché par ton feed-back parce que c’est exactement cela que je veux incarner: « Walk the Talk », être cohérent entre les faits et la parole, ce que j’appelle aussi la congruence.
      Cela me semble tellement facile aujourd’hui de le faire que je suis étonné de lire un commentaire aussi élogieux que le tien.
      Merci beaucoup Sylviane.
      Ton intuition est là pour te guider, c’est chouette.
      En même temps, je sursaute quand je lis « lutteuse née ».
      C’est un belle croyance, non ?
      En Transurfing, le module 2 est consacré à décoder ce type de croyance et à la remplacer par une croyance ressourçante qui est mise au service du But, qui rend le chemin facile, où c’est là où tu veux aller qui vient à toi, avec des cadeaux bonus en plus !
      Derrière le mot « lutteuse », je vois le mode « Guerrier » de Transurfing qui reste sur le chemin de son but mais tout en s’épuisant à force de lutter contre les forces d’équilibrage qui sont activées par les balanciers.
      Et si tu faisais le choix d’une ligne de vie de l’espace des variantes où il est facile de vivre la vie de ses rêves ?
      un exemple concret ?
      Alors que rien, mais rien ne pouvait me laisser l’imaginer, je me retrouve avec :
      > Un Ebook co-signé avec Biba Pedron
      > Une invitation de Pascal à Booster Gala
      > Une demande de Lorenzo Pancino pour être témoin de sa formation Maxxivoice alors qu’il a formé plus de 1000 étudiants.
      Comme mise en lumière et notoriété, on peut trouver pire, non ?
      Je souhaite de tout mon cœur que la Vie puisse t’apporter ce même genre de cadeau.

      Vis un merveilleux WE.
      Maxime

  9. GERMAIN,37ans,ABIDJAN

    Merci pour cette reflexion.

    Cordialement GERMAIN

    1. Maxime

      Bonsoir Sylvain,
      Merci de ton appréciation ;-)
      Je suis touché de ton commentaire, je commence à être lu dans les pays africains.
      C’est cool.

      Vis un merveilleux WE.
      Maxime

  10. cécile

    Merci Maxime pour cette elle inspiration! Je me sens soudain moins seule dans mes impressions d’être si seule sur mon chemin expérimental! Quel encouragement à continuer!
    Cécile
    Lisez mon dernier article -> Que savez vous de la vitamine K?My Profile

    1. Maxime

      Bonjour Cécile,
      Merci pour ton appréciation qui me va droit au cœur !
      Oui, je te souhaite de continuer sur ce chemin expérimental qui est le tien.
      La vie n’est-elle pas composée d’une suite d’expériences ?
      Pour ma part, c’est ce qui fait toute sa beauté.

      Vis une merveilleuse soirée.
      Maxime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge