«

»

Mar 04

Ma séance TIPI avec Hannah Sembély

TIPIDans le cadre de ma préparation  à l’enregistrement de Booster Gala, j’ai demandé à Hannah Sembély une séance TIPI.

Hasard (je n’y crois pas ;)) du calendrier, cette séance a eu lieu de jour de la Saint Valentin, le 14 février.

Que veut bien dire TIPI, ce mot de 4 lettres ? Non, ce n’est pas un tipi d’indien !

C’est une abréviation qui signifie :

« Techniques d’Identification des Peurs Inconscientes ».

Dans cet article, je ne vais pas vous parler théorie !

Pour tout savoir sur une partie de la théorie de Tipi, allez lire cet article sur le blog d’Hannah Forme Santé Idéale en cliquant sur ce lien: Venez découvrir la méthode Tipi

De mon côté, je vais vous raconter comment s’est passé cette séance Tipi pour moi et ce que j’en ai retiré de positif.

Cela devait être particulièrement fort au niveau vibratoire et énergétique car la connexion Skype s’est coupée pendant plus de 10 mn (comme pour une surtension ou une surchauffe).

Une recommandation avant de commencer :

Chaque être est unique.

Ce qui signifie que ce que je vais vous raconter est lié à l’histoire de ma propre vie.

Mes réactions corporelles sont liées à mon histoire.

Ce qui signifie que si vous faites une séance Tipi avec Hannah, la manière dont vous allez la vivre peut être complètement différente.

Une dernière information :

Cet article comporte des extraits de dialogue.

J’ai enregistré la séance et ces dialogues sont véridiques.

Je les ai repris mot pour mot.

Rien n’a été inventé !

Bon voyage avec Tipi !

1ère étape : Trouver une situation concrète

Pour que Tipi fonctionne, il faut partir d’une situation concrète et récente qui a donné lieu à un débordement émotionnel intense !

Cela tombe bien (merci l’univers ;)), cela s’est produit pour moi il y a un peu plus d’un mois.

2ème étape : Trouver le bon déclencheur

Hannah me demande à quel moment de la situation j’ai senti l’émotion se manifester.

Ma réponse : au moment où j’ai entendu la phrase que j’ai interprétée comme un reproche.

3ème étape : Mise en confort optimal

Hannah me demande de m’installer confortablement dans mon fauteuil.

Je m’adosse sur le dossier, je pose ma tête et je ferme les yeux pendant qu’Hannah me guide.

Je reste à l’écoute des mots et des recommandations d’Hannah, je me mets en mode « observateur » et je fais ce qu’Hannah me demande en bon petit soldat !

4ème étape : Repasser le film

Hannah me demande de replonger dans le film de la scène jusqu’au moment où j’entends la critique.

J’ai du mal à m’y replonger, je sens une résistance, je n’ai pas envie de ressentir de nouveau l’intensité de l’émotion, tellement ça avait été désagréable !

Et là, Hannah me demande « Dis-moi ce que tu sens dans ton corps« 

Je lui réponds « Boule à l’estomac« .

Hannah me demande alors de rester centré sur mes réactions corporelles (on évacue la situation déclenchante).

5ème étape : Démarrer le travail corporel

Je sens mon corps qui se met à trembler.

Hannah me dit : « Tu peux laisser faire, ton corps sait exactement ce qu’il fait, même si c’est désagréable. Est-ce que tu peux laisser s’intensifier ? »

Je laisse les tremblements monter en intensité.

Curieusement, je me sens en complète sécurité.

Je fais confiance à mon corps qui « sait ce qu’il fait » !

6ème étape : Donner l’autorisation au corps

Hannah me demande de donner l’autorisation à mon corps de commencer à se dénouer tout seul.

Elle me dit qu’il en a la capacité, qu’il sait exactement à quel endroit c’est bloqué, que lui seul sait où aller débloquer.

Que moi, je ne peux pas l’aider.

Mon seul rôle est de l’autoriser, de lui dire « fais ce que tu as à faire ».

7ème étape : Donner de l’espace

Je sens mon ventre se contracter.

Hannah me dit :

« Fais un peu d’espace au cas où ton ventre a besoin de faire un aller-retour. Il faut qu’il puisse s’immiscer dans un tout petit espace, et toi, tu lui offres cet espace« .

Juste les sensations

Je décris à Hannah comment ça évolue, juste au niveau des sensations physiques.

Pas d’images, pas de mental à l’œuvre.

Laisser la contracture s’intensifier, lui donner l’autorisation, la laisser faire. Il n’y a aucun danger.

Le corps est en train de se dégager de toute la tension mise pour le contrer alors que c’est lui qui a la clé !

Il se secoue de tout ce qui l’entrave.

Les aller-retour

Le corps fait des aller-retour. Il dénoue le fil par lequel il a été noué.

On ne peut pas savoir son trajet, on peut juste le laisser faire.

Nota :

L’image qui me vient en écrivant ce passage, c’est celle du lacet de chaussure qui est tellement serré qu’on ne peut pas le dénouer.

Comment allez-vous faire pour le dénouer ?

Je ne sais pas pour vous, mais moi, voilà comment je fais :

Tout d’abord, je crée un espace pour donner du « mou » et je tire le lacet de part et d’autre jusqu’à ce que l’espace s’agrandisse suffisamment pour que le lacet puisse coulisser librement.

J’imagine que le corps est en train de faire la même chose pour refaire circuler l’énergie.

L’énergie se remet à circuler, retrouve un autre nœud, de nouveau redonner de l’espace, dénouer le nœud, et le trajet continue jusqu’à un nouveau nœud, et ainsi de suite.

L’image employée par Hannah, c’est celle de la pelote de laine.

A chaque nœud dénoué, le corps suit le chemin du fil de la pelote pour retourner au nœud suivant.

Relier la partie haute et la partie basse

Hannah m’annonce que mon corps a besoin d’aller dans la partie haute et la partie basse. Elle me demande de lui donner l’autorisation d’aller dans ma partie haute et la partie basse afin qu’il puisse y aller de façon fluide. Il va enlever le verrou tout seul.

J’ai une sensation au niveau du bassin, c’est l’énergie qui revient.

Donner carte blanche au corps

Le corps est content, il a tous les droits aujourd’hui, il va pouvoir dégager le terrain là où il a besoin de passer.

8ème étape : Phase de repos

Je commence à ressentir une grande fatigue.

Hannah me dit : « Dès que tu le sens, tu ouvres les yeux ».

Je lui fait part de  mon état de fatigue.

Elle me réponds « oui, ça va être intense ».

Elle me dit également: « Il n’a pas été habité, ce corps là. Là, il se donne quelques droits. »

Je suis touché par ce que j’entends.

J’ai envie de pleurer.

Hannah me dit aussitôt : « Reste dans la sensation, plus que dans l’émotion« .

Je sens aussitôt un apaisement et Hannah me demande de laisser faire l’apaisement.

9ème étape : Vérification du travail effectué par le corps

Hannah me dit :

Le corps a nettoyé les endroits qu’il avait besoin de nettoyer et là, on va le remettre dans la trame Tipi pour voir où il en est.

Il suffit de lui laisse l’espace, lui, il suit un fil très précis comme si la pelote, elle avait été enroulée dans la tête, la jambe, le bras et il défait tout à l’inverse, il n’y a que lui qui sait comment c’est emmêlé. Comme il a démêlé pas mal de choses, on va voir où il en est de la situation.

Je ferme les yeux et mon corps repart dans un nouveau cycle de « démêlage ».

Hannah me dit que le corps a été remis dans l’axe et qu’il parachève ce qu’il a commencé tout à l’heure.

Il y a un plaisir à sentir que le corps sait se libérer tout seul.

Je ressens une gêne respiratoire. Tout est ok. Juste donner de l’espace, encore et encore.

Hannah me dit : « Il veut s’incarner, sentir le sol sous ses pieds, toucher terre« .

De nouveau, je me sens touché, Hannah me dit que ça fait longtemps que ça attendait.

Je me sens de nouveau sonné, et Hannah me demande d’ouvrir les yeux.

Elle me signale que mon corps a fait un autre type de dégagement, qu’il a cherché à descendre.

Elle me dit également :

« ça a été beaucoup de contrôle pour arriver à mener une vie malgré ça ! »

De nouveau je suis touché.

Elle continue :

ça veut rattraper le temps perdu, profiter vraiment de l’incarnation, pour quelque chose de plus simple , de plus évident, de naturel, comme le plaisir de respirer, de bouger..

De nouveau, je referme les yeux et nous « repartons pour un tour ».

Cette fois-ci, je sens une pression au niveau du sternum et Hannah me demande de traverser le sternum et d’aller derrière, aller derrière entre le sternum et le dos.

Je lui dis que c’est un vide que je ressens.

Elle me demande d’enlever l’étiquette « vide »,  de la remplacer par « espace » et de me glisser dans cet espace.

 Un « Non » hurle à l’intérieur

« Laisse le faire », me dit Hannah. »ça a le droit de dire non »

Parce que si le « non » a le droit d’exister, le « oui » aussi. Et tu veux bien prendre les 2. Tu as besoin de tous les espaces : celui du « non », celui du « oui » et il te faut les 2 pour te sentir bien. 

 Et pour l’inconfort ?

Je me sens inconfortable, j’ai une sensation de colère.

Hannah me recommande de lui donner le droit d’être là, à l’inconfort.

Parce que si il y a inconfort, il y a aussi le confort et tu as besoin des 2.

 Et pour la tête, alors ?

La colère, je la sens dans la tête. Et je sens ma tête lourde.

Hannah : « La tête est lourde parce qu’elle prend beaucoup de place et qu’elle a cet aspect disproportionné.

Laisse ta tête prendre cet espace, ce poids, cette démesure. C’est sa nature. Elle a commencé comme ça, cette tête, totalement démesurée.

Relation entre le mental et le corps

Hannah rajoute : »Tu comprends pourquoi ce n’était pas facile de te mettre à travailler alors que le corps ne peut pas. Tu as réussi à brider pour y arriver quand même mais à quel prix ! »

Je questionne :

« Quand tu dis « travailler », c’est faire les articles, le blog ? »

Hannah :

 

Oui, un blog, c’est exister ! Tu ne peux faire un article que si tu existes. En tout cas, toi !

« Si tu es arrivé à un point de ta vie où tu veux faire toutes les choses en conscience, et pas avec le mental, et bien, tu ne peux pas faire quelque chose qui ne correspond pas à là où tu en es arrivé. »

Je dis à Hannah que lors de notre entretien Skype pour préparer Booster Gala, Pascal m’avait dit qu’il fallait maintenant que j’existe pour moi.

Hannah me répond :

« C’est au corps qu’il faut donner le message, et puis surtout, il faut lui donner les autorisations. »

En fermant les yeux, tu donnes au corps le message de repartir.

Hannah me recommande encore :

« Dans la journée, si fatigue, c’est pour la bonne cause, chaque fois qu’il y a inconfort ou fatigue, tu envoies au corps le message « vu ce qui est en train de se passer, je comprends, c’est OK » »

 La dualité

Le message le plus fort que j’ai entendu, c’est de laisser au corps tout ce qu’il a à exprimer, dans tout ce qu’il a à vivre.

Lui donner l’AUTORISATION

Hannah rajoute :

« Quand bien-même ça crée un inconfort, c’est désagréable.

Les inconforts ne sont que passagers et parfois, le corps en a besoin parce que sur terre, il vit dans la dualité. »

Fin de séance : Repos et Connexion au Corps !

 

Après la séance, Hannah me recommande d’aller m’allonger en marchant très lentement, comme si je pouvais mesurer dans la marche les 147 petits muscles dont je vais avoir besoin pour me déplacer jusqu’à mon lit.

Y aller, non dans la tête ou une intention, y aller dans une marche comme si je sentais à quel point ça mobilisait tout mon corps, rien que pour avancer un pas.

C’est le corps qui permet l’incarnation, on est obligé de lui donner un espace beaucoup plus grand que celui qu’on s’imaginait.

Le corps porte l’incarnation et le plaisir de l’incarnation.

Plus je marche lentement, plus c’est plaisant.

Précisions finales

J’ai demandé à Hannah si elle créait dans l’énergie, pour aider le corps à démarrer son travail.

Pousser le mur

Hannah m’ répondu que tant que je n’avais pas donné à mon corps l’autorisation, elle ouvrait l’espace.

Elle pousse un peu les murs, c’est tout.

Parce que, dès que le mur a été poussé, le corps dit « Chic, on va s’amuser ! »

Mon rôle, maintenant, ça va être d’offrir de l’espace à mon corps. Il y avait confusion entre vide et espace.

En quantique, c’est la plus grosse erreur, on met une étiquette « vide » là où il y a de l’espace.

 Le corps, la 1ère de notre relation

Je dis à Hannah :

« Ce n’est pas pour rien que mon site s’appelle Qualité Relationnelle ;) »

Mon corps, c’est ma 1ère relation.

Il est allé au ramonage pour générer la relation.

Plus je serai à l’aise avec ça, moins il y aura de grumeaux, plus ce sera fluide.

Quand je sens que le bas travaille et que le haut travaille, j’offre de l’espace au milieu pour qu’il y est un va et vient plus fluide.

Le corps et les émotions

Le corps ne sait pas ce qu’est la peur.

Il sait ce qu’est le tremblement, le mouvement, il sait ce que c’est secouer, mais la peur, ça ne veut rien dire.

la peur, il n’a pas ce mot à l’intérieur.

La peur, c’est un concept du mental

Le corps n’a pas le pouvoir, c’est une vraie collaboration.

 Mon bilan,  2 semaines après la séance

Écrire cet article a été pour moi d’une grande aide pour reprendre avec le recul le déroulement de la séance afin de  vous la restituer dans le vivant de l’instant.

Ce qui m’a le plus surpris, c’est de constater dans l’expérience cette intelligence du corps, de le VIVRE.

C’est passer du domaine du concept (mental, intellect) au domaine de l’expérience (le vivant).

De plus, Hannah va beaucoup plus loin que la simple séance d’accompagnement.

Grâce à ses explications, j’ai fait des prises de conscience dans ma relation au corps.

Cette séance m’a permis également de donner du sens au fait que j’avais un besoin quasi viscéral de me sentir en lien.

N’ayant pas de relation avec mon propre corps, je projetais ce besoin sur mon entourage.

Et cela provoquait de la confusion relationnelle puisque ce n’était pas juste !

Aujourd’hui, j’apprends à me connecter de plus en plus à mes sensations, donner de l’espace dans mon corps quand je sens une contracture.

J’apprends également à voir mon corps comme mon meilleur ami.

J’ai pu également donner du sens au fait que j’avais du mal à écrire des articles sur mon blog alors que c’était très facile pour moi d’écrire des commentaires.

J’ai fait enfin le lien entre ma volonté et le passage à l’action.Si je ne suis pas aligné vibratoirement et énergétiquement entre ma tête et mon corps, comment vais-je faire pour avancer ?

C’est comme si mon corps  voulait aller naturellement dans une direction (celle de la Vie) et que ma tête, mon mental, me disait d’en prendre une autre.

Vous imaginez la scène ?

Regardez enfin les bénéfices d’une telle séance :

  • Nouvelle relation au corps
  • Relations plus saines avec mon entourage
  • Je me donne le droit d’exister pour qui je suis vraiment
  • Passage au Booster Gala
  • Écriture d’articles
  • Monétisation de mon blog

Et j’en oublie sûrement …

Merci donc infiniment à Hannah et à son grand professionnalisme, sans compter ses grandes qualités de cœur.

Ah, au fait, les premières émissions de Booster Gala sont en cours de diffusion.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour les regarder.

La question du jour

Je vous invite maintenant à vous exprimer en laissant un commentaire ci-dessous et en répondant à ces 2 questions :

  • Quelle relation entretenez-vous avec votre corps ?
  • Comment vous y prenez-vous pour prendre soin de lui ?

Merci de votre participation icon smile Booster Gala : Comment jai Vécu lEnregistrement

 

Share

(40 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. hannah@technique Tipi

    Bonsoir Maxime,
    Bravo, fidèle retranscription.
    Ce fut un grand moment skype.
    Le web permet vraiment de rapprocher les frontières.
    C’était important que je puisse voir ton visage et
    tes réactions même si nous n’étions pas dans la
    même pièce.
    Tipi travaille sur les peurs mais aussi sur le inhibitions,
    les blocages qui empêchent d’avancer.
    Si j’en juge la qualité de tes articles, ton blocage à
    écrire a l’air de se porter beaucoup mieux!
    Longue vie à ton blog
    Lisez mon dernier article -> Prendre soin de soi: 5 façons de ne pas atteindre ses objectifs!My Profile

    1. Maxime

      Bonjour Hannah,
      Merci de ton appréciation :)
      Oui, ça a été un grand moment pour moi aussi.
      Et j’ai eu grand plaisir à écrire cet article.
      Vis une merveilleuse journée.
      Maxime

  2. Paul

    Super !

    Bon article et merci à Hannah

    Tu vas enfin pouvoir laissé ton puissant potentiel s’exprimer :). Tu es un pilote de F1 et ton corps n’était pas en accord avec ça.

    Maintenant, c’est OK alors FONCE !

    Paul
    Lisez mon dernier article -> [Vidéo] Comment apprendre le « roulé boulé » à son chien ? Comme Adeck le Jack Russell.My Profile

    1. Maxime

      Bonjour Paul,
      Merci de ton commentaire !
      Je le trouve très pertinent.
      J’aime beaucoup cette comparaison avec la F1, moi qui suis passionné de voiture !

      Vis une merveilleuse journée.
      Maxime

  3. Bastien

    Bonjour Maxime, Quelle séance magnifique merci mille fois pour le partage.

    Pour ma part, à l’époque j’étais beaucoup focalisé sur le corps et mental ce qui laissait très peu de place à l’esprit. Aujourd’hui, à fond dans l’esprit… Reste plus qu’à équilibrer tout cela..
    Bravo à Hannah pour son magnifique travail de TIPI, je ne connaissait pas la technique mais ça a l’air vraiment puissant!

    Belle journée

    Bastien
    Lisez mon dernier article -> Comment devenir acteur de notre vieMy Profile

    1. Maxime

      Bonjour Bastien,

      Bienvenue et merci pour ton commentaire.
      Je suis content que tu aies aimé la séance :)
      A fond dans l’esprit aujourd’hui ?
      C’est quoi ta recette miracle pour rééquilibrer tout cela ?

      Vis une merveilleuse soirée.
      Maxime

  4. veronique

    Bonjour Maxime
    Merci pour ces partages « brulants de vécu ». Très intéressant, très motivant aussi. Et bravo à Hannah pour cet accompagnement dans la présence.
    Je me demande bien quel genre d’article tu vas pouvoir écrire sur le vrai premier jour où tu as constaté que ton corps savait mieux que « toi » dans quel sens avancer. ;-) et qu’il a mis ton esprit devant le fait accompli ?

    Avec le souvenir ému de ton « premier pas » ;-) et
    Avec Amitié, espièglerie et intégrité

    1. Maxime

      Coucou Véronique !
      Ah, pour écrire un article sur ton accompagnement et avec le « brûlant » du vécu, il aurait fallu que j’enregistre la séance comme avec Hannah !
      C’est fou comme le mental s’arrange pour me faire perdre la mémoire.
      Eh, peut-être que si mon corps est parti aussi vite dans son travail avec Hannah, c’est lié en grande partie au travail que nous avons effectué ensemble ce jour là !
      j’ai effectivement vu mon corps avancer de lui même, comme si j’étais déconnecté de ma tête.
      Merci en tout cas Véronique pour ce rappel ;)

      Vis une merveilleuse soirée.
      Maxime

  5. Francoise Caroline

    Trop chouette Maxime, j’ai adoré lire, et je confirme que tu avais une relation confuse aux autres avec ton corps, ça va surement progresser….
    Ma relation à mon corps c’est tout ma vie, il a été mon meilleur ami, et il l’est toujours…dès l’adolescence il me guidait pour donner carte blanche aux garçons, car j’avais compris que mon mental était nul sur ce sujet. Le corps lui ne ment pas, c’est important pour les histoires d’amour!
    Ensuite je suis tombé folle de l’auto massage du do-in, que je pratique depuis…hou la la 30 ans je crois.
    Et maintenant je pratique la méditation assidue et silencieuse, pour mon corps mais aussi pour mon coeur…c’est ça la nouveauté du moment!
    Voila…. sujet intarissable pour moi, donc beaucoup de plaisir à lire ton article.
    Je t’embrasse
    FC

    1. Maxime

      Bonsoir Françoise Caroline,
      Tes témoignages sont toujours d’une grande richesse.
      Merci pour ton partage.
      En tout cas, j’en apprends un peu plus à chaque fois sur ma belle « habilleuse d’âme ».

      Je t’embrasse.
      Vis une merveilleuse soirée.
      Maxime

  6. Agnès

    Bonsoir Maxime,
    Ton témoignage est passionnant, et j’y plonge à fond, tellement tu parles avec une autre partie de toi plus profonde, différente.
    Et c’est un grand bonheur pour moi de ressentir cela !
    Le texte est clair, bien struturé et captivant et tu relates étape après étape une séance tipi que je ne connais pas et cela donne envie d’en savoir plus à ce sujet !
    Merci !
    1) J’apprends à être amie avec mon corps, chaque jour un peu plus.
    2) Je prends soin de mon corps en l’écoutant, et écoutant du mieux que je peux ses demandes….ses besoins….et en passant à l’action le plus possible selon mon ressenti.
    Voilà
    Belle et douce soirée à toi !
    Agnès
    Lisez mon dernier article -> Gestion de l’accueil inconditionnel de qui je suis…My Profile

    1. Maxime

      Bonsoir Agnès,
      Je suis touché par ton appréciation.
      Merci infiniment.
      Tu vas bientôt avoir l’occasion de tester par toi-même la puissance de cette séance et tu pourras ensuite redéposer un commentaire de témoignage ;)
      En tout cas, ce que je lis de la relation à ton corps me semble tout à fait juste et pertinent.
      Bravo !
      Vis une merveilleuse soirée.
      Maxime

  7. Rémi

    Bonjour Maxime,

    Merci de nous faire partager cette expérience.

    Je vais approfondir cette idée de séance TIPI dans le cadre de mes recherches sur l’affirmation de soi.

    En effet, parmi les situations qui provoquent chez nous un débordement émotionnel, il y a bien sûr ces situations où nous n’osons pas pas nous affirmer…

    A bientôt,
    Rémi
    Lisez mon dernier article -> Les 3 clés de la motivationMy Profile

    1. Maxime

      Bonjour Rémi,
      Bienvenue et merci pour ce 1er commentaire.
      En effet, TIPI est très efficace et peut contribuer à l’affirmation de soi.
      Ce que j’ai pu expérimenter, c’est que le débordement émotionnel correspond souvent à une situation du passé mal vécue qui n’a pas été exprimée émotionnellement et qui rentre en résonance avec une situation du présent.
      C’est un processus quasi automatique.
      A chaud, TIPI est très efficace (quelques secondes à 4 mn selon mes infos) pour aller chercher la racine émotionnelle (le plus souvent inconsciente) par le corps, qui lui, sait tout et l’effacer.
      La personne qui a fait TIPI arrive même à oublier qu’elle avait cette difficulté émotionnelle :)
      Donc, effectivement, une fois libérée de la charge émotionnelle qui alimentait la non confiance en soi, TIPI peut être d’une aide précieuse pour faire grandir l’affirmation de soi.

      Vis une merveilleuse journée.
      Maxime

  8. Dorian

    Bonjour Maxime,

    Ton article m’a vraiment passionné de début à la fin.
    Ca doit vraiment être une expérience unique et Hannah en connait un rayon sur le sujet apparemment :)

    Bravo en tout cas de t’être libéré de tout cela. Ce n’est jamais évident de se lancer dans des démarches de ce type et pourtant, ça nous libère de gros poids émotionnels aussi bien sur le court que le long terme.

    Bien amicalement,
    Dorian
    Lisez mon dernier article -> Plateforme bien-être souffle sa première bougie !My Profile

    1. Maxime

      Bonjour Dorian,
      Je suis heureux de lire que cet article t’a passionné.
      C’est mon intention en écrivant mes articles, arriver à faire que les lecteurs soient passionnés :)
      Je te confirme que chaque séance est unique et est propre à chaque personne.
      Effectivement, Hannah est une grande professionnelle.
      J’ai ressenti pendant la séance un grand sentiment de sécurité qui a sans doute aidé dans le travail de mon corps.

      Vis un merveilleux WE.
      Maxime

  9. hannah@technique Tipi

    re Coucou
    J’ai mis un lien vers ton article depuis le mien mais quand je serai en Thailande, je ferai une intro Tipi dans un nouvel article (un tout petit) et j’enverrai les lecteurs lire la suite chez toi comme je l’ai fait sur mon article « comment j’ai passé le col avec la technique Tipi.
    Lisez mon dernier article -> Faire ou une pas faire, that is procrastinationMy Profile

    1. Maxime

      Super !
      Merci de cette proposition.
      C’est cool de ta part, Hannah.
      Tu va arriver à faire un « petit » article ;) ?
      Je demande à voir lol :)
      Pour ma part, j’ai du mal à descendre sous les 1000 mots.
      j’ai tellement à partager !

      C’est incroyable.
      Depuis notre séance, dès que je sens une charge émotionnelle, je me connecte à mes ressentis et je demande à mon corps de faire son boulot !
      C’est impressionnant la vitesse avec laquelle je retrouve ma sérénité.
      Je viens de laisser un commentaire sur le dernier article de Luc http://mister-no-stress.fr/ avec ce témoignage.

      Bises à toi et à Alain.
      PS: Faites de superbes vidéos en Thaïlande.
      Je suis impatient de voir le résultat.

  10. zenie

    Bonjour Maxime, merci pour cet article passionnant à lire !

    Une nouvelle vie commence !

    Bonne continuation !

    zenie
    Lisez mon dernier article -> La vie m’inviteMy Profile

    1. Maxime

      Bonjour Zenie,

      Bienvenue et merci de ce 1er commentaire.
      Oui, une nouvelle vie commence.
      Merci également de nous partager toutes ces phrases qui guident ta vie.
      Vis une merveilleuse journée.
      Maxime

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

    CommentLuv badge