Comment faire face à l’échec ?

Après avoir invité Biba Pedron, c’est au tour de Karine que j’ouvre les portes de mon blog ; Karine, sportive de haut niveau et créatrice du blog  École du Bien-Être va vous partager dans cet article sa vision de la relation à l’échec dans son activité de sportive et comment elle est parvenue à faire face à l’échec.

Je lui laisse la parole !

Merci Maxime de m’accueillir sur ton blog et de me donner l’opportunité de m’exprimer sur une relation bien particulière ; une relation qu’on éviterait bien, tant elle peut être désagréable, voire destructrice.

Il s’agit de notre relation à l’échec. 

échec réflexion

Qu’il soit professionnel, sentimental, sportif…léchec, tout le monde le connait. Petit ou grand, il a croisé nos chemins. Comme vous l’avez déjà vécu, il peut nous rendre plus fort ou nous handicaper,  voire nous anéantir.

 

Alors, quand il est là, que faire de lui ? 

Que lui dire ? Qu’a t-il à nous dire ?

 

Je l’ai rencontré, j’ai discuté avec lui : voilà

– comment cela s’est passé,

– ce que je lui ai dit,

–  ce qu’il m’a dit.

—-

 

06 Avant l’échec, il y avait comme un goût de victoire !

Je suis tombée dans la marmite, à la naissance. Quelle potion y avait-il dans cette marmite ? Une formidable potion au goût de VICTOIRE !

Non, non, juré, craché, jamais je ne me suis dopée. Je tiens tellement à ma santé, que je n’ai même pas essayé. Comme diraient les analystes transactionnels, J’étais seulement shootée au driver : ‘’sois forte ! ‘’ ou ‘’sois parfaite ‘’.

Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours souhaité être la 1ere… partout. Tout ce que j’entreprenais me réussissait assez bien en général  : le sport, les études, les relations….

Le sport de compétition fut mon terrain de jeu, de prédilection : natation, tennis, basket, course à pied, triathlon, raids multisports, trail…

J’ai beaucoup donné, j’ai beaucoup mouillé le maillot comme on dit,  par envie, par passion, avec une forte envie de gagner ! 

podium                                               Podiums au raid orient’alpins

—-

06 Après la victoire, il y avait comme un goût d’échec.

 

Au début tout filait droit, je grimpais dans les classements de course en course, de tournoi en tournoi, de la maternelle au doctorat, d’ami en ami : c’était mon heure de gloire !

   cfc1

                                        Chaque balise trouvée, une petite victoire

Mes 5 plus beaux résultats, j’en suis fière :

– Ma victoire à mon 1er cross des écoles : c’est là que tout a commencé !

– Championne de France des raids de course d’orientation ( équipe de 2).

– 21ème aux Championnats de France (FFA) de 10km en 36’30.

– 8ème aux Championnats de France de course en montagne.

– Mon Doctorat STAPS ( Sciences et techniques des activités physiques et sportives)

Mais pour en arriver là, il en a fallu …des déceptions, des échecs, des défaites !

Le gout de l’échec

Le problème : plus on monte dans les classements, plus le risque de PERDRE est grand.

Dans le haut-niveau , que ce soit en sport, dans le milieu professionnel, le milieu étudiant,  la victoire se joue :

–  à des millièmes de secondes, (sport)

– à des demi-points (concours)

– à une place, (entretien de recrutement)

– …

Après les sourires, c’était :

– l’énervement, les colères, la tristesse de perdre, 

– l’envie ( et pas que !) de casser sa raquette,

– envoyer ‘’paitre’’ tout le monde,

– l’envie de crier MERDE en pleine course d’orientation, perdue dans les bois,

– de tout abandonner, après des problèmes de harcèlement moral lors de mes études,

– de dormir, dormir, dormir après une grosse déception sentimentale.

—-

sportif en colère  Tenu en échec, Djokovic se venge sur sa raquette

Eh oui, j’avoue, la tête déraillait parfois.

Une formation de préparateur mental m’a doté de nombreux outils. Ajoutés à cela, d’autres formations et beaucoup de lectures, j’ai pu retrouver la joie :

– de me hisser au sommet de certains podiums,

– de finir ‘’saine et  sauve’’ mes études,

– de créer une famille formidable !   

Depuis, entre autres, j’ai enseigné et j’enseigne encore le Bien-être et la réussite auprès d’étudiants :

– L’élite sportive de l’Université Technologique de Compiègne ( UTC) 

– L’Ecole de Management de Grenoble ( GEM).

—-

06 Ma première fois où j’ai appris à parler intelligemment avec ‘’Monsieur Échec’’

 

Un jour j’ai ouvert un livre : ‘’ Savoir gagner de Luis Fernandez’’. Luis Fernandez était un ancien préparateur mental de haut-niveau à l’INSEP.

Il insistait bien sur le fait que pour exceller, il n’y avait pas de place :

– pour la chance,

–  pour le hasard,

– pour l’à peu près.

Il y avait juste des lois à respecter. Il en a mis 13 en avant et parmi celles- là, il y avait … 

loi haut niveau

  Les 13 lois

Accepter de perdre  ! Pas facile, hein ?

Mais ça tombait bien car je déteste perdre, échouer  !!! Pas vous ?

 

Pour l’étudiant : accepter par avance de ne pas être reçu à un concours, d’être recalé, de ne pas être sélectionné suite à un entretien de recrutement…

 

Pour les parents : accepter par avance de ne pas avoir le dernier mot, de ne pas avoir raison, de ne pas réussir à se faire obéir, de ne pas imposer son point de vue, de ne pas dominer…

 

Pour le manager : accepter par avance de se faire contredire, accepter de ne pas mener un projet à temps, de ne pas atteindre ses objectifs …

 

Pour le couple, accepter que l’autre parte.

 

Pour le sportif : accepter par avance la défaite.

 

 

defaite déception                                La France tenue en échec au tournoi des VI nations

—-

06 Quand vous perdez, que vous dites-vous ?

– Des gentils petits mots ? 

– Je suis nul à …

– C’est de la faute de …

– Je n’y pense plus ; il n’y a rien à ajouter, basta.

– On en reparlera plus  tard

– j’abandonne

– …

depressed-stone

Mauvaises nouvelles  : il va falloir changer vos dialogues internes, votre façon de communiquer avec vous même si vous voulez renouer avec ‘’Madame La Victoire !’’, si vous voulez réussir votre vie sportive, familiale, sentimentale, professionnelle…votre vie tout court !

 

06 Quelle relation établir avec l’échec ?

 

Non pas la résignation, mais l’acceptation. Cela veut dire, avoir en tête :

 

Pour le sportif , et si je perds ?

 

Pour l’étudiant , et si je me rate ?

 

Pour les parents, et si je n’arrive pas à me faire entendre ? 

 

Pour le manager, et s’ils ne sont pas d’accord avec moi ? Et si le projet n’est pas terminé avant la dead–line ?

 

i found you! Que se passe t-il ?

Quel chemin je prendrai ensuite ?

Quelle bouée de secours ? Quel plan B ?

—-

 

06 Face à l’échec, posez-vous les bonnes questions

Voici une routine de performance à mettre en place après une erreur, une défaite, un échec. Posez-vous ces 6 questions :

– Que retenir de cet échec ?

– Que s’est-il passé ? Que se cache t-il derrière cet échec ?

Qu’aurais- je dû faire de différent ? Que dois je améliorer ?

– Que vais-je faire à présent ? Continuer, abandonner, persévérer ? 

– Qu’est-ce qui a bien marché et que je peux reproduire ?

– A quoi je m’engage dès demain ?

 

Communication Questionnez-vous !

06 Face à l’échec, faites-vous cette suggestion

Toute suggestion positive formulée plusieurs fois impacte votre esprit. Comme nos pensées sont à l’origine de nos comportements, vous pouvez donc vous répéter cette phrase suivante:

« Toute difficulté, erreur ou échec qui m’arrive , je le transforme systématiquement en opportunité ».

Essayez et dites-moi ce que vous en pensez.

Peut-être allez-vous vous sentir pousser des ailes ?

liberté 

06 Échec que me dis-tu ?

 

– Prépare-toi mieux.  ‘’Ne pas prévoir c’est déjà gémir.’’ ( Léonard de Vinci)  ;

Sois plus exigeant. ‘’Je suis un guerrier et un insatisfait, c’est l’apanage du champion’’ ( André Panza – Champion de sports de combat)

– Sois prévoyant.   ‘Le gagnant sait ce qu’il fera s’il perd et ne le dit pas ; le perdant sait ce qu’il fera s’il gagne et le dit haut et fort.” (Anonyme)

– Sois plus méthodique. ‘’ Nous sommes ce que nous faisons de manière répétée ; aussi l’excellence n’est-elle pas un exploit mais une habitude.’’ (Aristote)

– Persévère. ‘’La plupart des gens abandonnent juste quand ils sont sur le point d’atteindre le succès. Ils abdiquent sur le dernier cent mètres. Ils abandonnent à la dernière minute du jeu, à un doigt de la victoire.” (Ross Perot – Milliardaire américain)

Pense autrement. ‘’La différence entre les champions et les autres ne résidaient pas dans les capacités physiques, techniques, tactiques mais dans la démarche mentale,  dans la façon de penser.’’ ( Luis Fernandez – Préparateur mental).

– Valorise ta réalisation, ta prestation. ‘’L’important c’est de transformer l’autocritique en quelque chose de positif.’’ (Ivan Lendl – Champion de tennis.)

– Change quelque chose. Semez les mêmes graines, vous récolterez les mêmes fruits. ‘’La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent’’  (Einstein)

Dis-toi ‘’Comment’’ et non ‘’pourquoi’’ : Orientez-vous solutions ( Comment ? ) et non problème (pourquoi), selon la Programmation Neuro-Linguistique (PNL)

– Pense ‘’gagnant gagnant’’ : relativise ! ‘’Si l’échec vous apprend quelque chose, vous n’êtes pas vraiment perdant.’’ (Zig Ziglar – conférencier américain)

– Fais de ton échec, ta future réussite. ‘’L’important est de tirer une leçon de chaque échec.’’ ( John Mc Enroe – Champion de tennis)

Pour finir, dites-vous que ce n’est qu’une étape vers la réussite : ‘’Ne l’appelez pas échec, appelez-le éducation’’ (Thomas Edison – Inventeur et businessman américain)

Eye looking through hole                                                     Derrière l’échec , il y a …

—-

06 Questions du jour :

 

Et vous, comment communiquez-vous avec l’échec ?

Que lui dites-vous ?

– L’échec que vous dit –il ?

 

Cet article vous a plus ? Partagez-le via vos réseaux sociaux. Merci de votre partage. Un commentaire, c’est comme une victoire pour moi.

P1040803 Karine SMAGGHE

Coach

Préparateur mental spécialisé en sophrologie

http://ecole-du-bien-etre.net/

 

 

 

 

 

Pensez à vous inscrire !

Comment atteindre vos objectifs.... Même si vous avez des problèmes !Au fait, pensez à vous inscrire dans le formulaire ci-dessous.
Vous recevrez en cadeau l’Ebook gratuit « Comment Atteindre vos Objectifs… Même si Vous Avez des Problèmes« .
La lecture de cet Ebook va vous apporter énormément de valeur notamment sur les points suivants :

  • Comment voir une opportunité dans chaque problème
  • La découverte du 3ème mot dans l’expression « Voir + Croire + …. = Pouvoir »
  • L’identification des croyances qui vous enferment
  • 4 exemples d’histoire : Victime ou Responsable
  • Le modèle utilisé par ceux qui transforment leurs problèmes en opportunités.
Share

(20 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. C’est vrai qu’il est souvent difficile de faire face à un échec, et croyez-moi je sais ce que je dis. En tout cas merci pour les conseils, je vais en tenir compte.
    Lisez mon dernier article -> Le capital décès : les informations utilesMy Profile

    • laure neria on 26 juillet 2016 at 21 h 21 min
    • Répondre

    Bonjour et merci Karine de nous partager ton expérience.
    J’ai souvent ressenti des forts sentiments d’échecs lors de mes études, dans mon travail professionnel et maintenant de mon travail créatif. En même temps, je me suis souvent sentie privilégiée voire chanceuse ou de l’extérieur quelqu’un pourrait dire talentueux d’avoir réussi ce que j’ai accompli. Mais ma quête grandit et je cède souvent à la déception et à l’abattement. Aujourd’hui j’essaie de persévérer même si cela est en vain et de m’accrocher à mon rêve de réussir à écrire une histoire littéraire voire de la faire publier. Je trouve que ton témoignage s’adapte bien à différents domaines ou situations et merci encore pour la méthodologie avec laquelle tu transmets tes conseils :)
    Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.